La rééducation périnéale (RP)

La rééducation périnéale permet de remuscler le périnée. Ce dernier peut se relâcher pour différentes raisons (grossesse, accouchement, ménopause, sport intense…) entraînant différentes gênes (pertes urinaires à l’effort, incontinence urinaire ou anale, pesanteur voire même prolapsus qui correspond à une descente d’organes). Le périnée n’est pas en mesure de se renforcer seul, il faut l’aider.

La rééducation périnéale peut s’effectuer chez votre sage-femme qui pourra vous proposer une RP avec une sonde ou une RP manuelle (les deux techniques sont indolores) ou chez un kinésithérapeute qui pourra vous proposer uniquement la méthode avec la sonde vaginale. Toutefois, la sage-femme ne pourra vous prendre en charge que si vous avez déjà accouché au moins une fois.

Dans notre cabinet de sages-femmes nous proposons la RP manuelle. Contactez-nous pour plus de renseignements.

Le périnée

Le périnée s’étend du pubis jusqu’au coccyx. C’est une sorte de « hamac » qui soutient la zone du petit bassin et donc les organes tels que la vessie, l’utérus et l’anus. C’est un véritable « trampoline » qui permet d’amortir les pressions abdominales. Le périnée se doit d’être tonique pour garantir le contrôle des fonctions urinaires et digestives. Le périnée est un groupe de muscles, il est en forme de losange, il comprend un « triangle » antérieur qui contient la vessie avec l‘urètre et le méat urinaire ainsi que l’utérus et le vagin et un « triangle » postérieur qui contient l’anus.

Périnée

Le périnée fonctionne en synergie avec le diaphragme (situé au niveau du thorax). Quand le diaphragme descend (lors de l’inspiration, quand les poumons se remplissent d’air), il pousse le périnée vers le bas. Au contraire, quand le diaphragme monte (lors de l’expiration, quand les poumons se vident de leur air), il tire le périnée vers le haut. Tous les exercices de rééducation périnéale se font donc sur une expiration pour profiter de l’aide du diaphragme.

Le périnée est aussi aidé par les abdominaux transverses qui sont les abdominaux les plus profonds, les abdominaux qui permettent d’avoir une taille de guêpe. Ils permettent surtout de maintenir les organes abdominaux en hauteur pour éviter que ces derniers ne s’appuient trop sur le périnée.

Les différentes méthodes

Il existe différentes méthodes de rééducation périnéale. On distingue la RP avec une sonde vaginale (biofeedback et électrostimulation) et la RP manuelle.

Le biofeedback

On place une sonde dans le vagin et vous devez contracter le périnée sur la sonde. Cela vous demande une participation active. Vous devez contracter et relâcher votre périnée en suivant une « courbe A » affichée sur l’écran. Le but étant de rester sur cette « courbe A » en procédant à des contractions plus ou moins longues et plus ou moins rapides. La sonde détecte la force du périnée et trace une « courbe B » sur l’écran. Vous avez ainsi un retour de vos contractions du périnée et vous voyez si vous arrivez à suivre correctement la « courbe A ».

Le biofeedback

L’électrostimulation

La technique de la stimulation consiste à l’introduction d’une sonde par voie vaginale qui impulsera un courant à une fréquence particulière selon ce que l’on souhaite faire : renforcement musculaire, soulagement des douleurs… La stimulation est orientée en fonction des résultats à atteindre.

Sonde vaginale

La rééducation périnéale manuelle

La méthode manuelle de RP consiste à vous examiner manuellement en procédant à un toucher vaginal (TV) classique. En posant ses doigts sur les différents faisceaux musculaires du périnée, votre sage-femme va vous faire travailler tous les muscles du périnée en fonction de vos besoins (contraction rapide ou soutenue, temps de repos court ou relâchement plus long). Vous allez travailler le périnée grâce à des « images mentales » telles que des portes coulissantes, des ascenseurs, des vagues…

Votre sage-femme à Pibrac, effectue un, deux voire trois touchers vaginaux sur dix séances. Le reste du temps, on vérifie votre travail en posant nos mains au niveau des fessiers et/ou du bas ventre.

Le grand avantage de la rééducation périnéale manuelle c’est que vous apprenez à maîtriser votre périnée ce qui vous octroie une plus grande autonomie pour la suite de votre vie de femme. Cela peut aussi être utile pour votre vie sexuelle.

La première consultation

Lors de la première consultation de rééducation périnéale, votre sage-femme Lucie Giordano va remplir un dossier vous concernant. Elle va donc vous poser beaucoup de questions. Il s’agit de connaitre vos facteurs de risque tant dans vos antécédents familiaux, personnels que dans vos habitudes de vie. On procède aussi à un examen clinique afin de constater l’état général de votre périnée. Le but s’est d’adapter la rééducation périnéale de façon à ce qu’elle soit le plus efficace possible pour vous. La sage-femme vous expliquera aussi quelles méthodes de RP elle utilise, la sonde vaginale ou la méthode manuelle. Puis, si cela vous convient, vous prendrez les prochains rendez-vous.

.

Les autres séances

La RP avec la sonde

La sage-femme place la sonde dans votre vagin, vous pouvez aussi la mettre en place vous-même. Vous travaillez votre périnée soit en contractant les muscles du périnée en essayant de suivre la courbe affichée sur l’écran soit, en laissant la sonde envoyer des stimuli à votre périnée.

La RP manuelle

Lors des autres séances de RP manuelle, vous travaillez votre périnée à l’aide « d’images mentales » telles que des ponts levis, des vagues, des spirales… La sage-femme peut effectuer des touchers vaginaux (TV) pour vous confortez dans votre travail ou simplement poser ses mains sur vos fessiers et/ou votre bas ventre.

À la maison

Vous allez devoir travailler à la maison ! Dans la rééducation du périnée manuelle, vous aurez plusieurs exercices à faire trois fois par jour (matin, midi et soir) dans trois positions (debout, assise et couchée). Cela vous permettra de placer votre périnée dans votre vie quotidienne pour prendre de bonnes habitudes et le travailler régulièrement. Il faudrait le travailler toute sa vie, comme tous les autres muscles du corps ! Vous pourrez aussi avoir des exercices à faire à la maison même si vous effectuez une rééducation périnéale avec une sonde.

Dans la vie quotidienne

Il existe des astuces pour éviter de trop forcer sur son périnée dans la vie quotidienne :

  • On va faire pipi dès que l’envie se manifeste, on ne diffère pas une envie.
  • On contracte le périnée et les abdominaux transverses avant de tousser, d’éternuer ou encore de se moucher pour limiter les pressions abdominales.
  • On tourne le buste sur le côté avant de tousser et d’éternuer pour limiter, encore une fois, les pressions abdominales sur le périnée.
  • On pense à contracter son périnée avant de faire des efforts tels que porter le cosy ou le bébé.